Les différents projets : de leurs définitions à leurs élaborations.

Toute élaboration de projet part de l’analyse des besoins de l’élève. De là, l’enseignant pourra construire un projet personnalisé, un projet de groupe, un projet de classe ou encore le Projet personnel de scolarisation (PPS), le PAI (Projet d’accueil individualisé), le PPRE (Programme personnalisé de réussite éducative), le PAP (plan d’accompagnement personnalisé). Voici une définition de l’ensemble de ces projets.

Le projet personnalisé de scolarisation (PPS)

D. 2005-1752, 30-12-2005

Durée : suivi tous les ans

Il concerne les élèves présentant un handicap (trouble de la santé invalidant) et reconnus  « handicapés » par la CDA ( Commission des Droits et de l’Autonomie relevant de la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées).

« Le  projet personnalisé de scolarisation (P.P.S.), tel que défini par l’article L 112-2 du code de l’éducation, organise la scolarité de l’élève handicapé. Outre les modalités du déroulement de la scolarité, le P.P.S. précise, le cas échéant, les actions pédagogiques, psychologiques, éducatives, sociales, médicales et paramédicales répondant aux besoins particuliers de l’élève et qui complètent sa formation scolaire.»[2]

Le plan d’accompagnement personnalisé (PAP)

Durée : suivi tous les ans

Le PAP concerne les élèves atteints de troubles des apprentissages évoluant sur une longue période : trouble spécifique du langage (dyslexie, dysphasie, dyspraxie …)

Le plan d’accompagnement personnalisé- éduscol.

Le projet d’accueil personnalisé (PAI)

Durée : suivi tous les ans

BO 34 18.9.03

B.O. 2003 n°34 du 18 septembre 2003 – sommaire MENE0300417C

Un PAI est rédigé pour les élèves présentant des troubles de la santé.  Il définit  le protocole d’urgence à suivre en cas de problème.

Le programme personnalisé de réussite éducative : PPRE.

Durée : suivi tous les ans

Le PPRE (Eduscol)

« La mise en œuvre d’actions pour aider un élève à développer ses connaissances peut prendre la forme d’un PPRE. Ce programme permet de coordonner une prise en charge personnalisée et peut intervenir à n’importe quel moment de la scolarité obligatoire. Il diversifie les aides proposées qui vont de la différenciation pédagogique dans la classe aux aides spécialisées. Il doit :

  • identifier les besoins grâce à un diagnostic
  • fixer des objectifs précis en nombre réduit
  • se fonder sur des compétences déjà acquises
  • être défini sur une période relativement courte, éventuellement renouvelable
  • être expliqué à l’élève et sa famille
  • prévoir les modalités d’évaluation des progrès réalisés et des suites à donner. »

Il est précisé que l’accompagnement préconisé à travers les nouvelles modalités d’accompagnement personnalisées mise en place avec la réforme du collège ne se substituent pas au PPRE.

Quel projet pour mon enfant? Pour un élève? (ANAPEDYS)

Comment élaborer un projet?

Tout projet se fonde sur une analyse des besoins de l’élève. Ils ont été repérés lors de diverses évaluations portant sur les compétences du socle commun de compétences. Lorsque l’acquisition d’une compétence est à consolider, l’enseignant cherche :

  • à mesurer le degré de maitrise de la compétence en elle-même;
  • à décomposer cette compétence en pré-requis. Il en mesure également le degré de maitrise;
  • à comprendre d’où proviennent les difficultés (attention, méthodologie, impulsivité…)
  • à détecter les points d’appuis sur lesquels l’enseignant va pouvoir « s’appuyer »pour permettre à l’élève de progresser. Ces points d’appui vont également rassurer l’élève.

Ces différents points permettent de lister les besoins de l’élève. Cela permet également à l’enseignant de déterminer pour chaque élève une zone proximale de développement définie par L. Vygotsky.

Cette zone a été définie par L.Vygotski (repris par J. Bruner, 1983). Ce concept exprime la différence entre ce que l’enfant apprendra s’il est seul, et ce qu’il peut en potentiel, apprendre si un adulte ou un enfant plus avancé lui fournit une aide.

Qu’est ce qu’on peut trouver dans un projet?

Le projet fixe les compétences à acquérir en lien avec le référentiel de compétence du socle commun de compétences ainsi que du projet de cycle.

Afin de permettre aux élèves d’atteindre les objectifs, les moyens suivants sont proposés aux élèves :

  • Les moyens matériels :
    • Aménagement de la classe (ex : disposition des tables…)
    • Installations spécifiques (TICE, exercices de relaxation…)
  • Les moyens pédagogiques (outils et démarches)
    • L’utilisation de l’écrit : l’affichage, les fiches outils,…
    • L’évaluation comme outil d’aide aux apprentissages ;
    • L’utilisation des TICE ;
    • Les techniques de remédiation cognitive ;
    • Les livrets de compétences du socle commun de compétences et les livrets d’évaluations ;
    • L’intégration ;
    • Les projets spécifiques : expression théâtrale, relaxation, …
  • Les moyens organisationnels :
    • L’organisation des groupes en classe ;
    • La présence d’une auxiliaire de vie scolaire ;
    • Les prises en charges extérieures (lieu de prise en charge, modalités, fréquence, évaluations…)
    • Le travail avec les différents partenaires :
      • Les familles ;
      • Les services des soins ;
      • L’équipe pédagogique.

Une évaluation du dispositif  doit être prévue  dans le cadre de la classe ainsi que dans le cadre extérieur par le biais du conseil de cycle, les équipes éducatives, entretien avec les parents.

Les besoins éducatifs particuliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.