Projet : « Utiliser ses connaissances pour mieux dire, lire, écrire un texte à travers une pratique du théâtre, de la production d’écrit et de la relaxation ».

Beaucoup d’élèves présentent des difficultés de concentration et/ou d’attention. L’objectif principal de ce projet est d’obtenir des résultats afin de valider des compétences dans le cadre du socle commun. Ainsi, j’inclus des exercices quotidiens de relaxation ainsi qu’une séance de quarante-cinq minutes par semaines en me basant sur les études menées par le professeur Jacques Bergès et son équipe [1] .

« La proposition de relaxation, en parallèle de ces diverses interventions (rééducation, remédiation, approche psychothérapique, travail avec les parents), permet d’enrichir et de compléter utilement ce qui est déjà souvent en cours, car les difficultés sont alors abordées d’une autre façon, au moins pour deux raisons :

  • En premier lieu, la visée de la relaxation ne consistant pas à réduire les difficultés d’apprentissage par une action directe, elle peut servir de détour, de détente, dans une situation grévée par la répétition « des échecs ».
  • En second lieu, et c’est là le principal, la technique de relaxation agit cette fois directement, puisqu’elle a été construite sur la conscience que l’enfant peut avoir de son corps, la qualité des articulations qu’il peut faire jouer entre ce qu’il ressent au niveau corporel, ce qui est sollicité chez lui comme production de représentations mentales, et ce qui est engagé dans les moments de verbalisation.

L’accès à la mobilité mentale est particulièrement suscité dans la relaxation, puisque le tonus étant au repos, l’enfant peut alors penser ; la voie motrice étant barrée dans la séance, l’activité mentale de l’enfant peut alors se déployer. La relaxation permet ainsi le passage à l’image, l’imaginaire, le jeu associatif, l’anticipation, l’émergence d’hypothèses, toute activité mentale nécessaire pour entrer dans les apprentissages, et avec lesquelles les enfants non lecteurs sont bien embarrassés puisque immobiles dans leurs pensée et inhibés face au savoir. »

La relaxation :

Palier 2, l’autonomie et l’initiative:

  • Etre persévérant dans toutes les activités ;
  • Soutenir une écoute prolongée ;
  • S’impliquer dans un projet individuel ou collectif ;
  • Se respecter en respectant les principales règles d’hygiène de vie ; accomplir les gestes du quotidien sans risquer de se faire mal.

L’expression théâtrale/le lire/l’écrire:

L’étude des albums permet aux élèves,  à travers ces différents champs disciplinaires d’acquérir les compétences attendues pour la maîtrise du premier palier du socle commun de compétences :

La maîtrise de la langue française :

Lire :

  • être capable de lire en associant déchiffrage et reconnaissance directe des mots connus ;
  • utiliser ses connaissances sur la langue pour comprendre un texte ;
  • dégager les idées essentielles d’un texte littéraire ;
  • lire des œuvres intégrales et rendre compte de sa lecture ;

Ecrire :

  • écrire lisiblement et correctement un texte :
  • proposer l’écriture attendue d’une phrase en respectant les règles connues ;
  • écrire de manière autonome un texte bref, de façon à pouvoir le relire ;
  • corriger ses erreurs orthographiques indiquées par le professeur en se référant aux règles connues d’orthographe et de grammaire.
  • Ecrire un texte d’une ou deux phrases, syntaxiquement et sémantiquement cohérent, en utilisant le point et la majuscule ;

Dire :

  • Prendre la parole en public en s’adaptant à la situation de communication (attitude et niveau de langage, effet recherché ;
  • Participer à un dialogue, à un débat : prendre en compte les propos des autres, expliquer son point de vue, rester dans le propos de l’échange ;
  • Rendre compte d’un travail collectif ou individuel.
  • Dire de mémoire quelques textes en prose.

Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique :

  • Reformuler un énoncé avec ses propres mots ;
  • Observer, recenser les informations ;
  • Observer et décrire pour mener des investigations ;
  • Organiser les informations pour les utiliser ;
  • Contrôler, exploiter les résultats : l’élève sait confronter le résultat au résultat attendu, être critique sur ses erreurs éventuelles ;
  • Présenter sa conclusion : l’élève sait exprimer un résultat, une solution, une conclusion par une phrase correcte (expression, vocabulaire, sens) ;

Les compétences sociales et civiques :

  • Connaître, comprendre et respecter les règles de la vie collective ;
  • Comprendre l’importance du respect mutuel et accepter les différences ;
  • Participer à des actions et à des projets collectifs, travailler en équipe ;
  • Savoir construire son opinion personnelle, faire preuve d’esprit critique.

 

[1] Marika Bergès-Bounes, Christine Bonnet, Geneviève Ginoux, Anne Marie Pecarelo, Corinne Sironneau-Bernardeau ; 2008 ; La relaxation thérapeutique chez l’enfant, Corps, langage, sujet, Méthode Jean Bergès ; chapitre 9 : les troubles d’apprentissage ;  édition Masson.

La gestion des micro violences

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.